A Balancing Act:
  Accueil

L’asthme et la rhinite allergique : faites le lien

L’asthme et la rhinite allergique :
les symptômes


La rhinite allergique :
un côté de la médaille


Un regard neuf sur l’asthme et la rhinite allergique saisonnière

Un appareil respiratoire, une affection

Équilibrer le traitement
• Traiter la rhinite
  allergique saisonnière

• Traiter simultanément
  l’asthme et la rhinite
  allergique saisonnière


Autoévaluation des symptômes de rhinite allergique pour les patients asthmatiques
 
 
La rhinite allergique : un côté de la médaille

Pour atténuer ou éliminer les symptômes, le mieux est d’éviter les allergènes qui déclenchent votre réaction allergique.

Si vous souffrez de rhinite allergique saisonnière déclenchée par le pollen et les spores, vous devriez essayer :

  • de rester à l’intérieur lorsque la densité pollinique est élevée;
  • de prendre des mesures pour éviter la pénétration de pollen à l’intérieur;
  • de garder le plus possible votre corps et vos vêtements à l’abri des allergènes.

    Par exemple, renoncez à faire sécher vos vêtements à l’extérieur lorsque la densité pollinique est élevée, particulièrement tôt le matin et en début de soirée, et ne gardez pas de fleurs à tige duveteuse, comme les géraniums et les clématites, dans la maison.

Les personnes allergiques devraient éviter le plus possible les facteur déclenchants :

  • en se tenant loin des animaux à poil et à plumes;
  • en empêchant les acariens, les moisissures et les spores de proliférer dans la maison et en évitant les sources de pollution atmosphérique.

    Par exemple, vous pouvez réduire les risques de prolifération des acariens en utilisant un couvre-matelas, des draps et des oreillers antiallergènes et choisissant une tête de lit non rembourrée dans laquelle les acariens pourraient se reproduire. La chaleur des systèmes de chauffage central peut aussi offrir aussi un environnement idéal pour les acariens.

Peut-être n’arrivez-vous même pas à identifier clairement les causes de vos réactions allergiques. Dans ce cas, il serait peut-être utile de noter vos symptômes et le moment de leur apparition, puis d’en parler à votre médecin.

.

  printcontactEnglish

La rhinite allergique saisonnière peut aggraver la condition des personnes asthmatiques :

  • 79 % ont l’impression que la rhinite allergique saisonnière aggrave leurs symptômes d’asthme;
  • 43 % évitent les activités extérieures pendant la saison des allergies.

Source : enquête « One Airway » réalisée par Harris Interactive