A Balancing Act:
  Accueil

L’asthme et la rhinite allergique : faites le lien

L’asthme et la rhinite allergique :
les symptômes


La rhinite allergique :
un côté de la médaille


Un regard neuf sur l’asthme et la rhinite allergique saisonnière

Un appareil respiratoire, une affection

Équilibrer le traitement
• Traiter la rhinite
  allergique saisonnière

• Traiter simultanément
  l’asthme et la rhinite
  allergique saisonnière


Autoévaluation des symptômes de rhinite allergique pour les patients asthmatiques
 
 
L’asthme et la rhinite allergique :
faites le lien.

Des recherches menées par des groupes d’experts révèlent que :

  • 75 % des patients asthmatiques souffrent également de rhinite allergique saisonnière.
  • L’asthme et la rhinite allergique saisonnière sont liés : ce sont deux affections des voies respiratoires causées par l’inflammation.
  • Les deux affections se chevauchent fréquemment puisque plusieurs allergènes sont reconnus pour déclencher aussi bien des crises d’asthme que de rhinite allergique saisonnière.
  • La rhinite allergique saisonnière a tendance à aggraver les problèmes d’asthme et peut constituer un risque de développer la maladie.
  • Le traitement efficace de la rhinite allergique saisonnière peut réduire les symptômes d’asthme et même prévenir son apparition.

Parce que l’asthme et la rhinite allergique sont intimement liés, il convient de les traiter simultanément et, si possible, en utilisant la même approche thérapeutique. C’est ce qu’on appelle le concept « un appareil respiratoire, une affection ».

  printcontactEnglish

La rhinite allergique saisonnière affecte grandement la qualité de vie des personnes asthmatiques :

  • 68 % sont incapables de participer à des activités sportives;
  • 44 % sont incapables de profiter d’activités sociales;
  • 61 % ont de la difficulté à se concentrer au travail ou à l’école;
  • 74 % sont incapables de jouir d’une bonne nuit de sommeil.

Source : enquête « One Airway » réalisée par Harris Interactive