Association d'information sur l'allergie et l'asthme

SMART, une nouvelle stratégie de traitement de l’asthme

(de l'anglais Single Inhaler Maintenance and Reliever Therapy)

Robert R. Schellenberg, M.D., FRCPC, professeur, faculté de médecine, UBC, chef de la division Allergie et Immunologie, UBC et St. Paul's Hospital, Vancouver (Colombie-Britannique)

Le traitement de l’asthme vise essentiellement à contrôler les symptômes et à prévenir les épisodes d’aggravation qui nuisent à la poursuite normale des activités à l’école, au travail et ailleurs. Certaines personnes atteintes y arrivent en évitant les déclencheurs, comme les allergies et les infections, mais la plupart des gens ont besoin d’un traitement médicamenteux. Ce traitement consiste en doses quotidiennes régulières de corticostéroïdes inhalés (CSI) associés, au besoin, à un médicament de soulagement (agoniste bêta à courte durée d’action comme le salbutamol ou la terbutaline) absorbé avec un inhalateur différent. Quand les symptômes persistent, on peut recourir à la combinaison, dans un même inhalateur, d’un CSI avec un agoniste bêta à action prolongée. La plupart des patients en retirent un meilleur contrôle. Les deux agonistes bêta à action prolongée disponibles au Canada, le salmétérol et le formotérol, sont offerts en inhalateur simple mais les utiliser seuls sans CSI représente un danger. C’est pourquoi, en l’absence d’un contrôle suffisant avec les CSI seulement, on recommande plutôt les médicaments combinés. Il s’agit essentiellement de salmétérol et fluticasone (Advair®) ou de formotérol et budésonide (Symbicort®) fournis dans un même inhalateur.

De nombreuses études cliniques sur l’asthme ont démontré que ces médicaments combinés aident au contrôle de l’asthme, diminuent les aggravations aiguës (exacerbations) et facilitent la fonction ventilatoire des poumons mieux qu’en utilisant simplement des corticostéroïdes inhalés.

Les études récentes s’intéressent à une nouvelle stratégie de traitement de l’asthme (la stratégie SMART, en anglais Single Inhaler Maintenance and Reliever Therapy) voulant que les patients utilisent un seul inhalateur et la combinaison formotérol-budésonide comme thérapie d’entretien (contrôle de l’inflammation) deux fois par jour et aussi en doses additionnelles quand un soulagement supplémentaire ou plus aigu devient nécessaire. C’est possible parce que le formotérol agit très rapidement pour dilater les voies respiratoires tout en soulageant les symptômes sur une période prolongée (jusqu’à 12 h), par la broncho dilatation, et parce qu’on peut l’utiliser sans danger à des doses plus élevées pouvant atteindre 72 µg par jour, soit l’équivalent de 12 inhalations puisque chaque dose inhalée est de 6 µg. Malheureusement, cette stratégie de traitement n’est pas possible ni sans danger dans le cas des médicaments combinés de salmétérol-fluticasone.

Deux autres études ont été réalisées dernièrement1, 2 sur une période de un an auprès de plus de 2700 patients afin d’examiner trois façons de traiter leur asthme. La plupart des participants étaient des adultes mais l’une des études avait des sujets âgés d’aussi peu que 4 ans. Ces travaux ont constaté qu’avec le formotérol-budésonide comme  médicament combiné de secours (soulagement aigu) ajouté à la dose régulière deux fois par jour on obtenait une diminution des exacerbations, des symptômes et des inhalations de médicament de secours.

Par ailleurs, l’analyse séparée des résultats chez 341 enfants de 4 à 11 ans participant à la deuxième étude a révélé qu’ils bénéficient de la stratégie SMART autant que les sujets adultes3.

Cette nouvelle stratégie ne vise pas la maîtrise totale de l’asthme mais bien plutôt le traitement immédiat des symptômes pour prévenir un contrôle plus strict de la maladie. Quand vous éprouvez des symptômes nécessitant un médicament de soulagement, vous avez besoin de plus de CSI pour réduire l’inflammation alors qu’une inhalation de formotérol-budésonide fera de même tout en soulageant rapidement les symptômes avec un seul inhalateur. Par contre, le formotérol seul comme médicament de soulagement ne produit pas les effets bénéfiques de l’association formotérol-budésonide. Enfin, pour recourir à cette stratégie, les patients asthmatiques doivent prendre le médicament combiné de formotérol-budésonide deux fois par jour régulièrement et non pas simplement s’en servir « au besoin » pour soulager leurs symptômes. S’il leur faut plusieurs doses supplémentaires, ils devront logiquement augmenter la dose régulière deux fois par jour jusqu’à ce que l’asthme soit contrôlé.


References:

  1. O’Byrne, PM et al. Budesonide / formoterol combination therapy as both maintenance and reliever medication in asthma. Am. J. Respir. Crit. Care Med. 2005; 171: 129-136.
  2. Rabe, KF et al. Effect of budesonide in combination with formoterol for reliever therapy in asthma exacerbations: a randomized controlled, double-blind study. Lancet 2006; 368: 744-753.
  3. Bisgaard, H et al. Budesonide / formoterol maintenance plus reliever therapy. A new strategy for pediatric asthma. Chest 2006; 130: 1733-1743.

return Retour à la section de l'information sur l'asthme

| Politique de confidentialité | Contactez-nous | © AIAA, 2017
Site Web maintenu par Konecny Consulting Inc.