Association d'information sur l'allergie et l'asthme

Urticaire (Urticaria)

L’urticaire est une affection très répandue. Jusqu'à 25 % de la population en souffrira au moins une fois dans sa vie. Elle se manifeste sur de courtes périodes allant de quelques jours à six semaines mais elle peut aussi s’avérer chronique et persister durant des mois, voire des années. L’urticaire chronique est parfois très frustrante pour les patients. Elle peut ou non être due à une allergie. Dans certains cas, on n’arrivera jamais à en déterminer la cause.

Il existe trois catégories principales d’urticaire.

TYPE 1 : URTICAIRE AIGUË

Bien que l’urticaire aiguë puisse se manifester à tout âge, elle est plus courante chez les jeunes adultes. Les éruptions se présentent sous forme de papules très rouges, accompagnées de démangeaisons, avec un centre blanc en relief qui fait penser aux piqûres d’insectes. Si les contours des éruptions s’élargissent, s’étendent et finissent par se joindre ou encore s’il y a gonflement profond des tissus, on parle alors d’urticaire géante ou angioedème. L’angioedème est douloureux et inesthétique mais sans démangeaisons. Les éruptions grossissent suffisamment pour provoquer une enflure des paupières, de la langue, de la bouche, des mains ou des pieds. Dans les cas graves, l’urticaire peut s’accompagner d’autres symptômes comme de la difficulté à respirer, à avaler, à digérer et de la fièvre. L’urticaire peut se produire à l’intérieur de l’organisme et provoquer un gonflement des organes internes.

L’urticaire peut être due à une réaction allergique aux aliments, aux médicaments, aux piqûres d’insectes, aux infections ou à des substances pouvant provoquer d’autres réactions allergiques. Néanmoins, tous les cas d’urticaire ne sont pas attribuables aux allergies. Les virus en sont aussi souvent responsables. Il est parfois extrêmement difficile d’identifier la cause de l'urticaire. Parmi ses déclencheurs, on trouve les médicaments, les aliments, les virus, le latex, la chaleur, le froid et l’exposition directe au soleil. Si l’on sait ce qui provoque l'urticaire, il faut éviter de s'exposer à ce déclencheur.

L’urticaire peut se manifester et s’atténuer rapidement. C’est ce qui fait qu’un fort pourcentage de cas d’urticaire ne reçoivent jamais de diagnostic précis. L’urticaire peut apparaître et disparaître sans qu’on puisse en expliquer la cause ni le remède. On peut utiliser des tests cutanés pour trouver sa source quoiqu’habituellement un dossier détaillé sera plus satisfaisant. Le patient y consignera tout ce qu’il a ingéré ou touché dans les 24 heures précédant la poussée d’urticaire et transmettra ces données à son médecin.

Traitement de l’urticaire aiguë :

  1. Prévention – Si on connaît la cause, il faut l’éliminer du milieu environnant ou du régime alimentaire.
  2. Médicaments – On peut appliquer sur la peau des onguents topiques qui soulagent les démangeaisons. Les antihistaminiques atténueront aussi les démangeaisons et l’inflammation. Les médicaments à base de cortisone sous forme d’onguent ou par voie orale pourraient être nécessaires.
  3. Immunothérapie – Dans ce contexte, les injections contre les allergies ne viennent en aide qu’aux personnes affectées par ce qu'elles respirent ou ce qu’elles touchent. Elles seront désensibilisées avec succès. Par ailleurs, Les protéines de réaction croisée d’inhalants qu’on trouve aussi dans les aliments peuvent contribuer à atténuer la réactivité à ces aliments.

L’urticaire peut prendre un aspect répugnant et provoquer des démangeaisons inimaginables mais elle n’est pas dangereuse. Toutefois, si vous faites de l’urticaire et éprouvez d’autres sensations comme un étourdissement, de la nausée, de la diarrhée, de la difficulté à respirer, de la difficulté à avaler ou une perte de connaissance, vous avez là les symptômes d'une réaction beaucoup plus sérieuse, à savoir l’anaphylaxie. L’anaphylaxie peut être fatale! Si vous faites de l’urticaire et éprouvez en plus un ou plusieurs de ces autres symptômes après avoir mangé ou reçu une injection d'une substance que vous n’utilisez pas habituellement, DEMANDEZ UNE ASSISTANCE MÉDICALE IMMÉDIATE.

TYPE 2 : URTICAIRE CHRONIQUE

Quand une personne fait de l’urticaire plus de six semaines, on l’appelle urticaire chronique. De nombreux experts pensent qu’il n’existe aucune différence entre l’urticaire aiguë et l’urticaire chronique, si ce n’est la durée. Certaines études indiquent que, dans le cas de l’urticaire chronique, il est moins probable que l’allergie constitue un facteur sous-jacent. On ne peut tirer de conclusions étant donné que 80 % du temps on n'arrive pas à déterminer la cause sous-jacente de l’urticaire chronique.

Il est donc extrêmement difficile de découvrir la cause exacte de l’urticaire chronique. Si l’urticaire se manifeste tous les jours, il est fort probable qu’elle est causée par une chose à laquelle la personne est exposée quotidiennement. Il est alors plus facile d’établir une relation de cause à effet. Par ailleurs, il arrive parfois que les démangeaisons commencent plusieurs heures après l'exposition. Dans ce cas, il faudra faire toute une enquête pour découvrir le coupable. Il y aura certains indices à examiner par ordre d'importance : les aliments, les médicaments, les infections, les inhalants et les facteurs psychologiques.

Pour poser un diagnostic d’urticaire chronique, le médecin va d’abord s’assurer qu’elle ne provient pas d’une infection ou d’une maladie sous-jacente. Cependant, pour évaluer les patients qui font de l’urticaire chronique, c’est leur dossier détaillé qui constitue l’outil d’aide au diagnostic le plus important. Le médecin cherchera des indices sur l'exposition aux médicaments ou aux produits chimiques, sur les changements dans l'alimentation, les habitudes personnelles, l’aménagement de la maison ou du lieu de travail. Le médecin tentera aussi de voir se profiler un schéma, par exemple : Y a-t-il un rapport avec la nourriture? La patient se réveille-t-il avec de l’urticaire? Fait-il plus d’urticaire à la maison, au travail ou à l’école? Y a-t-il une différence quelconque entre la fin de semaine et les autres jours? Souvent, le médecin mettra le patient à la diète pour vérifier si l'élimination d'un déclencheur alimentaire le soulagera. Il est très important de consulter un médecin avant d'entreprendre un régime d'élimination. Lors de cette consultation, entre autres, on cherchera à éliminer la possibilité que des maladies systémiques soient en cause. Il arrive que ces maladies provoquent une urticaire très sensible ou accompagnée d’une douleur brûlante.

TYPE 3 : URTICAIRE PHYSIQUE

L’urticaire aiguë et l’urticaire chronique se manifestent typiquement sous forme de plaques rondes ou ovales pratiquement n’importe où sur le corps; elles durent des heures ou des jours. Il existe un autre type d'urticaire qui prend l’apparence de lignes ou de formes inégales sur des parties du corps précises; elle apparaît puis disparaît en dedans de deux heures. Cette urticaire est déclenchée par une cause physique et a de nombreuses causes possibles. Voici les principales.

  1. Urticaire à la pression
    L’urticaire à la pression produit, immédiatement ou plusieurs heures plus tard, un gonflement local profond et douloureux. Cette urticaire peut être déclenchée par une station assise prolongée ou encore des vêtements trop serrés auquel cas elle sera visible sur des parties du corps comme la taille, sous la bande élastique d’un sous-vêtement, de chaussettes ou d'un serre-poignet. Pour contrôler l’urticaire à la pression, il suffit habituellement de choisir des vêtements appropriés et de prendre régulièrement des pauses pour ne pas rester assis trop longtemps. Si la prise de médicaments est indiquée, on administre d’habitude des stéroïdes pendant une courte période.

  2. Urticaire au froid
    L’urticaire au froid est un trouble qui se produit en quelques minutes lors de l’exposition au froid ou sous l'effet du réchauffement. L'exposition totale du corps au froid, comme nager dans une eau glacée, peut mener à une baisse de la tension artérielle, à une syncope, au choc et à la noyage.

  3. Dermographisme
    Littéralement, dermographisme veut dire dessin sur la peau. Se gratter produira une marque et une rougeur gonflée de la peau qui l’entoure. Il est facile d'en faire l'essai. Prenez simplement un objet un peu tranchant comme une lime à ongles ou une clef et faites-le glisser sur la peau. En utilisant un dessin connu comme les X et les O du jeu de tictacto, il vous sera facile d’identifier cette urticaire physique. Ce phénomène se produit uniquement chez les jeunes adultes et tend à disparaître graduellement. Un antihistaminique atténuera toute démangeaison. Le dermographisme accompagne souvent l'urticaire chronique.

  4. Urticaire solaire
    Cette forme rare d’urticaire physique se produit après avoir été exposé au soleil ou à certaines sources de lumière artificielle. On croit qu’il s’agit d’une réaction allergique à un antigène constitué à partir de l’interaction des rayons de lumière avec la peau. Il y a différentes formes d'urticaire solaire dont certaines familiales. Les antihistaminiques aident à soulager les démangeaisons.

  5. Urticaire à la chaleur
    Il existe deux formes d’urticaire à la chaleur. La plus courante porte aussi le nom d’urticaire cholinergique ou urticaire à la chaleur généralisée. Sous cette forme, l’urticaire apparaît quand la température du corps monte par exemple dans un bain chaud, sous la douche, à cause de la fièvre ou à l’effort physique en faisant de l'exercice. La poussée commence par de petites plaques qui se multiplient progressivement. Si la réaction est plus grave, ces papules finiront par se joindre entraînant une baisse de la tension artérielle et une perte de connaissance. Pour l’urticaire cholinergique, on a recours aux antihistaminiques qu’on administre régulièrement dans les cas graves et par intermittence dans les cas plus légers.
    La deuxième forme d’urticaire à la chaleur est très rare. En quelques minutes seulement, on verra des papules se former à l'endroit où on a appliqué de la chaleur comme une bouillotte d'eau chaude ou un coussin chauffant. L'allergie ne semble pas entrer en jeu. Pour maîtriser cette urticaire, il suffit d’éliminer l’exposition aux articles qui la provoquent.

Conclusion

Il existe plusieurs schémas d’urticaire et différentes causes sous-jacentes. Pour pouvoir composer avec l’urticaire, il est important de comprendre exactement de quelle forme il s’agit car le traitement dépend du diagnostic. Soulignons que d’autres affections cutanées sont également attribuables à l’allergie, l’eczéma ou dermatite atopique comptant parmi les plus courantes. Les affections cutanées allergiques sont très répandues et affectent les gens partout dans le monde. Cependant, les problèmes cutanés ne viennent pas tous d'une allergie. Consultez toujours un médecin pour obtenir un diagnostic exact et un traitement approprié.

Cet article a été révisé et approuvé par un allergologue.
© 2005 Association d’information sur l’allergie et l’asthme

return Retour à la section de l'information sur l'allergie

| Politique de confidentialité | Contactez-nous | © AIAA, 2009
Site Web maintenu par Konecny Consulting Inc.