Association d'information sur l'allergie et l'asthme

Anastasia et Emma
Anastasia et Emma

Camp d’été sur les allergies alimentaires 2005

Gail E. Poulos, Maryland (USA)

En août 2005, le camp d’été sur les allergies alimentaires de l’AIAA à YoWoChAs près d’Edmonton fut une expérience magnifique pour ma fille, pour moi et pour mon mari.

Cela faisait bien deux années que ma fille de 13 ans me suppliait d’aller à un camp où elle puisse rester à coucher. Elle est gravement allergique aux protéines du lait. Nous hésitions donc beaucoup à la laisser aller. Nous avions déjà fait une mauvaise expérience au Maryland. Nous avions constaté en parlant avec les directeurs d’un camp qu’ils n’entendaient absolument rien aux allergies alimentaires. Après une recherche sur le Web pour un camp spécialisé aux États-Unis, nous sommes tombés sur le camp d’été de l’AIAA. Nous avons immédiatement envoyé un courriel à Wendy Busse afin d’obtenir des renseignements.

Wendy nous a répondu rapidement et ensuite adressés à Sara Middleton pour plus d’information. Aussitôt que les inscriptions ont été ouvertes, nous avons rempli un formulaire pour notre fille. J’étais convaincue que l’on s’occuperait bien de ses allergies, qu’on s’appliquerait à prendre soin d’elle, qu’elle serait en sécurité et bien nourrie. Nous avions fait confiance aux renseignements fournis par Wendy et Sara et avons décidé de faire le voyage du Maryland jusqu’en Alberta.  

Juste avant d’arriver au camp, Wendy a appelé pour revoir avec nous les menus de la semaine. Elle m’a transmis des coordonnées où je pouvais me renseigner sur des produits alimentaires qu’on ne trouve pas aux États-Unis. Elle m’a aussi expliqué la procédure pour les repas des enfants allergiques au camp de l’AIAA. Dès notre arrivée, la monitrice qui allait s’occuper de notre fille est venue à notre rencontre et nous a fait faire un tour du camp. Nus avons appris que son père et son frère étaient allergiques à des aliments et qu’elle connaissait bien l’EpiPen®. Puis, elle nous a décrit la formation que tous les moniteurs avaient reçue à ce sujet. 

À notre grande surprise, on avait même prévu un matelas neuf pour le lit de notre fille parce qu’elle est aussi allergique à la moisissure. Il lui était déjà arrivé de coucher à la belle étoile pour une classe de plein air avec d’autres élèves et son enseignante, mais cela n’était pas compris. Cette fois-là, j’avais dû préparer tous les repas de ma fille d’avance et l’envoyer au camp avec un four micro-ondes et une glacière. 

Quand nous sommes arrivés au camp en Alberta, nous avons enfin pu parler en personne à Wendy et à Sara. Nous avions pleine confiance ; notre fille était entre bonnes mains. Mon mari et moi pourrions profiter de nos propres vacances en Alberta sans trop nous en faire.

Notre fille s’est bien amusée. Elle a adoré les activités. Elle s’est fait de nouveaux amis dans un milieu où elle était en sécurité. Je recommande fortement ce camp à tous les enfants qui ont des allergies alimentaires. Je remercie chaleureusement tous ceux et celles qui ont travaillé fort pour offrir cette possibilité aux enfants allergiques à des aliments.

Info asthme allergies, numéro 4 2005

return Retour à la section Camp d’été sur les allergies alimentaires

| Politique de confidentialité | Contactez-nous | © AIAA, 2017
Site Web maintenu par Konecny Consulting Inc.